Une nouvelle association rejoint la CASI 53 !

L’association castrogontérienne Solidarziou a rejoint en janvier 2016 la CASI 53. Nous avons déjà eu l’occasion de travailler ensemble lors des deux dernières éditions des Semaines de Solidarité Internationale, notamment lors du forum des associations de SI aux Ondines en 2015 et pour l’exposition du groupe Solidarité Internationale à la Mairie de Château-Gontier.

Présentation de cette association 

L’association SOLIDARZIOU souhaite soutenir la scolarité des enfants de Ziou, dans le sud du Burkina Faso. Rencontre avec Denyse et Ange Richeux, à l’initiative de la structure :

Le soutien à la scolarité:

« Nous parrainons deux jeunes Burkinabés depuis 2000, explique Denyse Richeux. Aujourd’hui, Emmanuel et Kanziré sont bacheliers. Nous les aidons depuis qu’ils sont en 6e : ils viennent d’entrer à l’université de Ouagadougou. »
Leur parrainage consiste à leur apporter une aide financière à la scolarité de la 6e au Bac. « En contrepartie, nous recevons des nouvelles : du courrier et les bulletins trimestriels. Nous envoyons notre aide financière à la Fondation pour l’éducation à Ziou (FEZ) qui sert d’intermédiaire. »
Emmanuel et Kanziré sont justement originaires de la commune de Ziou, un village situé à 250 km, au sud de Ouagadougou, à la frontière du Ghana. « Nous venons de créer une association, Solidarziou, pour soutenir la scolarisation des jeunes de cette région ».

Le principe est simple : la scolarisation d’un enfant burkinabé s’élève à 81 € par an. « Cela comprend les frais de scolarité, l’uniforme et le déjeuner. » C’est la Fez qui fait le lien entre le jeune et ses parrains français. « La fondation va sélectionner les enfants qui en ont le plus besoin. Un contrat moral est alors établi : les familles s’engagent à envoyer l’enfant à l’école. »

« Nous sommes allés au Burkina Faso rencontrer les responsables de cette fondation à deux reprises et projetons d’y retourner l’année prochaine. Soumaïla Karfo, le président, est une personne de confiance. »
L’association a d’autres projets. « Nous aimerions aider l’école à s’équiper d’un plateau sportif. Il permettra aux 900 élèves qui fréquentent le collège de pratiquer le basket, le handball, etc. » 

Une action en faveur des femmes :

Si le noyau dur de l’action de l’association se concentre sur l’environnement scolaire, une seconde action se profile d’ores et déjà à l’égard des femmes. « Lorsqu’elles sont seules, parce qu’elles sont par exemple veuves ou mères célibataires, les femmes sont souvent rejetées, explique Denyse Richeux. Sans ressource, elles ont souvent des enfants à charge. Deux femmes ont créé une association à Ziou nommée Téwinné. Elles ont obtenu du maire un champ qu’elles cultivent. Nous leur avons permis d’acquérir des semences de maïs, sorgho ou arachide, ainsi qu’un âne et une charrue. Elles ont besoin d’un deuxième âne, de nouvelles semences et de chaises pour se réunir.»

«Toutes les personnes intéressées pour une adhésion, un don ou simplement des informations sur le parrainage ou les projets sont les bienvenues.»

Solidarziou 9, rue des Quatre-Vents 53200 Château-Gontier Tél. 02 43 70 40 93. Mail : richeux.ange@wanadoo.fr

Plus d’infos sur le site : http://solidarziou.org